Show menu

René Havaux

  • Wednesday 1/2/2017
    René Havaux

    Les banques centrales ont fait baisser les taux d’intérêts à un niveau artificiellement bas. L’épargnant en est la première victime alors que les Etats en sont les bénéficiaires, c’est un véritable tax shift de plusieurs milliards d’Euros dont on parle peu. La montée d’une inflation monétaire dans un environnement de taux bas est atypique et constitue une menace supplémentaire pour les épargnants. La seule manière de se donner une chance de sortir de ces pièges est la prise de risques et l’investissement dans des actifs. Cette solution n’est pas à la portée de tous les épargnants. Le choix et la diversification des risques comportent des aspects techniques parfois complexes.